Cette année, les rencontres autour du film muet se multiplient au SHHH festival avec un parcours d’exposition, des ciné-concerts et un atelier pour enfants.

tickets

Installations

SIMON STARLING
Autoxylopyrocycloboros – UK, 2006 – 38 colour transparencies, 6×7cm – 1 projecteur dia

ERIEN WITHOUCK
On wind knots – BE, 2021 – foto, publication, video – 15’

ERIEN WITHOUCK
Trouwens, rauwe wortelen eten geeft een klare stem – BE, 2021 – installation sonore – loop

ANTOINETTE ZWIRCHMAYR
Waterbath – AT, 2014 – 3×16mm – loop

Marcel Broodthaers
LE CORBEAU ET LE RENARD BE, 1967 – 16MM – 7’

 

Films

Marcel Broodthaers
Durée 61’

SLIP-TEST DISSOLVES – BE, 1975 – 16mm – 6’’ (loop)
DÉFENSE DE FUMER – BE, 1967-70 – 16mm – 28’‘
A VOYAGE ON THE NORTH SEA – BE, 1973-74 – 16MM – 4’
ANALYSE D’UNE PEINTURE – BE, 1973 – 16mm – 6’
3 CARTES POSTALES : HISTOIRE D’AMOUR – BE, 1971 – 16MM – 3’ / CHÈRE PETITE SOEUR (LA TEMPÊTE) – BE, 1972 – 16MM – 4’ / PARIS – BE, 1972 – 16MM – 1’
UNE SECONDE D’ÉTERNITÉ – BE, 1970 – 16MM – 1’
LA PLUIE (PROJET POUR UN TEXTE) – BE, 1969 – 16MM – 2’
MAURETANIA – BE, 1972 – 16MM – 2’
SPEAKERS CORNER – UK, 1972 – 16MM – 8’
THE LAST VOYAGE – BE, 1973-1974 – 16MM – 4’
PROJET POUR UN POISSON (PROJET POUR UN FILM) – BE, 1970/71 – 35mm – 7’45’‘
LA LUNE – BE, 1970 – 35MM – 3’
UN FILM DE CHARLES BAUDELAIRE (version française) – BE, 35mm – 7’
MONSIEUR TESTE – BE, 1974 – 35MM – 2’
LA PIPE SATIRE – BE, 1969 – 35MM – 3’
EXERCICE — BE, 1971 – 35MM – 4’

ROBERT J. FLAHERTY
Nanook of the North — US, 1922 – 35MM — 79’

EXPRMNTL
Durée 41’

WATERWORKJAMES CAGLEUSA, 1973 – 16MM – 11’
ZEBRALOUIS HOCKUSA, 1972-74 – 16MM – 18’
MON PETIT ALBUMAKIKO IIMURA – DE/FR, 1974 – 16MM TO DIGITAL – 12’ – SOUNDTRACK: JACQUES BEKAERT

Antoinette Zwirchmayr
Wonderful Wound – Durée 65’

OCEANO MAREANTOINETTE ZWIRCHMAYR – AU, 2020 – 16mm – 6’
JÍCAROROSA JOHN – AU, 2017 – 16mm – 2’
IN ITS FORM ASLEEPANTOINETTE ZWIRCHMAYR – AU, 2016 – 16mm – 3’
IDÖMÈRÈSDORA MAURER – HU, 1973/1980 – 16mm – 10’
SCHWERMUT AM FENSTERANTOINETTE ZWIRCHMAYR – AU, 2021 – 16mm – 7’
SIDA/AIDS – JENNIFER BURFORD – FR, 1992 – 16mm – 6’
MIT MIRKERSTIN CMELKA – AU, 2000 – 16mm – 2’
KATHARINA VIKTORIAVIKTORIA SCHMID – AU, 2012 – 16mm – 1’
PASSAGE BRIAREFRIEDL KUBELKA – AU, 2009 – 16mm – 3’
LADY LUCKANTOINETTE ZWIRCHMAYR – AU, 2011 – 16mm – 3’
HER MOUTH IS A COSMIC GATEWAYANTOINETTE ZWIRCHMAYR – AU, 2012 – 16mm – 3’
DELPHINE DE OLIVEIRAFRIEDL KUBELKA – AU – 2009 – 16mm – 3’
ON THE FROZEN ATLASANTOINETTE ZWIRCHMAYR – AU, 2020 – 16mm – 6’
HOUSE AND UNIVERSEANTOINETTE ZWIRCHMAYR – AU, 2015 – 16mm – 3’
DREAM OF A RAY FISHJOÃO MARIA GUSMÃO + PEDRO PAIVAPOR, 2011 – 16mm – 3’
VENUS DELTAANTOINETTE ZWIRCHMAYR – AU, 2016 – 16mm – 4’

JUHO KUOSMANEN
Durée 45’

ROMU-MATILLA AND THE BEAUTIFUL WOMAN – FI, 2012 – 16mm sur digitale – 30’
MOONSHINERS – FI, 2015 – 16mm sur digitale – 15’

GERMAINE DULAC
La belle dame sans merci — FR, 1920 – 35MM — 86’

Exposition

03, 04, 05/09 — 10:00-18:00
10, 11, 12/09 — 10:00-18:00
TONY CONRAD
MARCEL BROODTHAERS
PHILIPPE VAN SNICK
PAUL SHARITS
BORIS LEHMAN
ERIC ANDERSEN
à Pleasure Island
SIMON STARLING à Hendrik Baelskaai 1
ANTOINETTE ZWIRCHMAYR à Marien Station Oostende VLIZ
ERIEN WITHOUCK à Marien Station Oostende VLIZ + Pleasure Island (pavilion)

Projections

03/09
20:30 MARCEL BROODTHAERS à KAAP
En présence de MARIA GILISSEN
22:00 ROBERT J. FLAHERTY in KAAP
Introduction: ERIC DE KUYPER
Musique: HILDE NASH
04/09
14:30 EXPRMNTL à Thermae Palace
16:30 WONDERFUL WOUND à Thermae Palace
In aanwezigheid van ANTOINETTE ZWIRCHMAYR
20:30 JUHO KUOSMANEN à KAAP
Musique: NED MCGOWAN, MARK TUINSTRA
22:00 GERMAINE DULAC à KAAP
Musique: WILLEM KORTELING, MAUD NELISSEN, WYNANDA ZEEVAARDER

Workshop

12/09, 13:00-17:00
KIDS ON FILM à Mu.ZEE

 
 

Pour la troisième année consécutive, Monokino, CINEA et KAAP organisent SHHH, le seul festival au monde qui déclare son amour pour le cinéma muet et la mer. Outre des projections de films, de la musique en direct, un parcours d’exposition et un atelier pour les enfants, il y a la mer, toujours impressionnante, et la possibilité de profiter de la bonne nourriture et des boissons.

Une projection de film muet est un événement unique, plus encore que les autres projections : non seulement nous montrons la plupart des films dans leur forme analogique (35 mm ou 16 mm), mais la moitié des projections sont accompagnées de musiciens. Pour la première fois, nous projetterons également des films sur la plage, chaque fois avec de la musique en direct. SHHH est donc tout sauf “silencieux”.

Cette édition sera consacrée à Jacques Ledoux, le créateur de CINEMATEK à Bruxelles et l’une des figures les plus importantes du cinéma dans la Belgique de l’après-guerre. Ledoux, qui aurait eu 100 ans cette année, était un omnivore en matière de cinéma : il montrait des films de série B aux côtés de chefs-d’œuvre, et l’avant-garde historique aux côtés de l’expérimentation contemporaine. Un éclectisme fantastique qui nous plaît beaucoup : nous aussi, nous aimons le cinéma au sens large du terme.

Nous commencerons par une projection unique de films de Marcel Broodthaers. Non seulement cet artiste a combiné film et art visuel d’une manière inimitable, mais aucun autre artiste (belge) ne fait aussi fréquemment référence à la mer. Nous sommes heureux et honorés de recevoir Maria Gilissen, la veuve de Marcel Broodthaers, lors de cette projection.

Plus tard dans la soirée, après le coucher du soleil, nous projetterons sur la plage, en 35mm, Nanook of the North, le célèbre documentaire de Robert Flaherty. Jacques Ledoux a trouvé ce film dans le monastère où il s’est caché après s’être échappé du train qui l’emmenait vers un camp pendant la guerre. Lorsqu’il est devenu directeur de la cinémathèque (devenue CINEMATEK), ce film a été l’un des premiers qu’il a conservés. Avant le film, Eric de Kuyper reviendra sur la vie de Jacques Ledoux et sur son importance dans le paysage cinématographique belge.

Lors de cette édition de SHHH, nous nous intéresserons également à EXPRMNTL, le célèbre festival de cinéma expérimental que Ledoux a organisé à Knokke pendant les mois d’hiver. Finalement, seules trois éditions ont eu lieu au cours des années 1960-1970, mais l’importance de ce festival pour la percée du cinéma expérimental en Europe ne doit pas être sous-estimée.
Nous soulignons cet événement par une exposition collective et un programme de films.

La remarquable cinéaste autrichienne Antoinette Zwirchmayr présentera ses films et nous guidera à travers le travail des cinéastes qui l’ont inspirée. Un aperçu d’une œuvre unique, ainsi qu’une “promenade” personnelle dans le monde historique et contemporain du cinéma expérimental.

Nous présenterons deux films récents de Juho Kuosmanen, qui a reçu le Grand Prix du festival de Cannes cette année. L’œuvre de ce grand cinéaste finlandais est un hommage au cinéma muet historique et montre à quel point ces films sont toujours d’actualité.

Nous terminerons sur la plage par la projection, en 35mm, de La Belle Dame sans Merci de Germaine Dulac, un film qui a fait sensation à Ostende il y a 100 ans.

Outre les projections de films, un parcours d’exposition présente des œuvres qui se situent à l’interface entre le cinéma et les arts visuels. Des installations de Simon Starling, Erien Withouck et Antoinette Zwirchmayr sont à découvrir à divers endroits de la ville. Dans l’exposition thématique autour d’EXPRMNTL, on peut voir des œuvres de Tony Conrad, Marcel Broodthaers, Philippe Van Snick, Paul Sharits, Boris Lehman et Eric Andersen.

Nous terminons par un atelier où nous faisons découvrir aux enfants le monde merveilleux du film analogique. Avec, comme cerise sur le gâteau, une projection publique de leurs films réalisés par eux-mêmes.

~ ~ ~

Les tickets à l’unité coûte €10 ou €7 avec réduction. Le pass qui inclut tout coûte €35 ou €25 avec réduction. Vous pouvez commander les tickets et les pass dès maintenant par Wicket. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter info@monokino.org.

tickets

SHHH est une initiative de Monokino et CINEA, en coopération avec KAAP, Mu.ZEE et Nederlands Silent Film Festival.
Avec le soutien de Vlaamse Gemeenschap, Vlaams Audiovisueel Fonds, deBuren, Pleasure Island, Österreichisches Kulturforum.
Nous remercions Vlaams Instituut voor de Zee, Kadist Art Foundation, CINEMATEK, Eye Filmmuseum, Light Cone, Sixpackfilm, les artistes, les bénévoles et toutes les personnes qui ont collaboré à cette édition.

La mer, est à nos yeux, le meilleur lieu où projeter des images, des histoires et des récits. En attendant notre prochaine projection, nous rassemblons une liste de films dans lesquels la mer joue un rôle important, qu’il soit principal ou secondaire. Penses-tu à un film qui ne s’y trouve pas encore? Nous serions ravis d’entendre tes suggestions via info@monokino.org.

{{ film.title }}
{{ film.director }} — {{ film.year }}

SOUTIEN — Nous travaillons pour l’instant sans subsides, votre soutien est donc le bien venu et éclairera l’écran de Monokino:

BE80 7340 4532 5277     BIC: KREDBEBB

Avec mention “donation”.

Les donations sont déductibles d’impôt à partir de 40€.
Une donation de 100€ ne vous coûtera que 55€.

TEAM — Anouk De Clercq, Baptist Everaert, Chloë Delanghe, Dagmar Dirkx, Daniella Van Remoortere, David Slotema, Deniz Erdem, Eric de Kuyper, Erien Withouck, Eva Claus, Godart Bakkers, Jana Coorevits, Johan Opstaele, June Laka, Noah Heylen, Rebecca Jane Arthur, Quinten Wyns, Xavier Garcia Bardon, Ynne De Wever.
Graphisme: Michaël Bussaer. Webdesign: Dominique Callewaert.

Avec le soutien de Auguste Orts, CINEMATEK, KAAP, KASK School of Arts Gent, Onderzoeksfonds Universiteit Gent, Vlaams Audiovisueel Fonds.

Aujourd’hui, parcourant les rues d’Ostende, le promeneur découvre un éclectisme fantastique: un bloc d’ appartements brutal et gris se trouve à côté du glorieux Thermae Palace. Le bâtiment majestueux, presque stalinien du De Grote Post, domine l’avenue Hendrix Serruys. Un ancien grand magasin héberge un musée d’art moderne. Des maisons belle époque se cachent dans des rues tranquilles.

C’est en 2017 que l’artiste Anouk De Clercq est frappée par un grand vide à Ostende. Ses rues ne rappellent en plus rien la glorieuse culture cinématographique de Henri Storck, James Ensor ou de Raoul Servais. La fermeture du cinéma Rialto signifia la disparition de la dernière salle de cinéma indépendante dans le circuit cinématographique d’Ostende. Avec un décor aussi extraordinaire, avec la Mer du Nord comme écran de projection pour des images, des histoires, c’était une perte, laissant un grand vide.

Et murit donc l’idée de Monokino: une salle, respirant ce même éclectisme, où le cinéma pourrait retrouver ses origines. Une salle ouverte aux cinéma dans toutes ses facettes: court métrages, long métrages, films d’auteur, classiques, films expérimentaux, art vidéo, animation, laissant la place également aux jeunes cinéastes et leurs premières œuvres. Monokino montre, questionne, réagit, encourage le débat, invite, met en perspective. Monokino est un endroit pour et par les Ostendais, pour les professionnels et les amateurs, pour les jeunes et les moins jeunes, pour ceux et celles d’ici et d’ailleurs.

Monokino veut montrer des films qui ne se manifestent pas uniquement sur l’écran. Ils se promènent également parmi les habitants, les spectateurs, les créateurs. Dans ce sens, Monokino est également “Kopfkino”, un cinéma mental ou les images ont la liberté d’exister et de se propager.

C’est ainsi que Monokino se promène comme un nomade dans les rues éclectiques d’Ostende et prend sa place dans la tête et le cœur des Ostendais. Bientôt elle mettra pied à terre de façon définitive.

Monokino veut pousser le cinéma dans le 21e siècle et mettre l’accent sur son côté aventureux. Nous mettons tout en œuvre pour trouver l’endroit idéal où les cinéphiles d’Ostende et d’ailleurs pourront se retrouver chez Monokino, mais en attendant, Monokino fonctionnera comme un plateforme de cinéma nomade.