De toutes les créatures de la mer, la baleine est sans doute celle qui éveille le plus notre imagination. Bien qu’elle soit en apparence, et à tous égards, différente de nous, les humains, nous nous sentons intensément liés à elle.

Pendant deux jours, diverses organisations d’Ostende organisent des conférences, des concerts, des ateliers et des projections de films ayant pour thème central la baleine.

tickets

Whale Watch 1
Durée 59’

WHALE WATCH (2) – Joseph Bernard – USA, 1981 – Super 8 to digital – silent – 11’
MOILSOME TOILSOME – Stan Brakhage – USA, 1999 – 16mm – silent – 5’30’‘
AANGESPOELDE WALVIS KOKSIJDEVRT – BE, 1989 – Nederlands – 1’30’‘
A BOILED SKELETON – Jessica Sarah Rinland – UK, 2013 – English – 4’
TRUNKO OR GLOBSTER CALLED WAS FOUND DEAD ALONG THE COAST OF DINAGAT, PHILIPPINES SEA – Mobi Wrp – 2017 – YouTube – 0’28’‘
KUJIRA (WHALE) – Noburō Ōfuji – JP, 1952 – 35mm to digital – 8’30”
VIVE LA BALEINE (THREE CHEERS FOR THE WHALE) – Mario Ruspoli & Chris Marker – FR, 1972 – digital restoration – French with English subtitles – 18’
WHALE/WAIL – Paul Turano – USA, 1995 – 16mm – no dialogue – 9’

Whale Watch 2
Durée 59’

WHALE WATCH (1) – Joseph Bernard – USA, 1981 – Super 8 to digital – silent – 11’
SOUND OVER WATER – Mary Helena Clark – USA, 2009 – 16mm – no dialogue – 6’
FRAGMENTS OF A DREAM ANALYSIS – Eva van Tongeren – BE, 2019 – digital – English – 13’23
A SURPRISE DIVING ENCOUNTER WITH A GIANT HUMPBACK WHALE – Westh2o – 2012 – YouTube – 4’19’‘
BORROWED TIME – Sema Bekirovic – NL, 2014-15 – silent – 11’
WHALE JUMPS OUT OF NOWHERE DURING SIGHT SEEING TOUR – Maasai Sightings – 2018 – YouTube – 2’22”
TAHLEQUAH – Dominique Knowles – USA, 2020 – digital – English – 10’

Film

06/05
20:00 WHALE WATCH 1 à KAAP
07/05
20:00 WHALE WATCH 2 à KAAP

Dans ces deux programmes de films, nous nous intéressons aux baleines, aux personnes qui les observent, aux personnes qui aident les baleines et aux baleines qui aident les gens, aux personnes qui rêvent de baleines et se demandent ce que cela signifie. Les films en 16 mm alternent avec des séquences d’actualités et des clips YouTube.

Performance

07/05
19:00 TIMMY VAN ZOELEN à OHK

Il y a quelques années, l’artiste Timmy van Zoelen a écrit un texte à propos d’une gravure inhabituelle intitulée Un cachalot échoué à Berkhey le 3 février 1598 par Jacob Matham, réalisée d’après un dessin de Hendrick Goltzius. Goltzius serait aller voir la baleine échouée et en aurait fait des croquis, ce qui est assez unique pour un artiste de sa stature. Dans cette conférence à OHK, Timmy Van Zoelen insuffle une nouvelle vie à la baleine de la gravure.

07/05
21:30 THE NEALIONS à OHK

Oli Lannoo, Brecht Goeman, Thomas Vandenhoeke et Dries Vienne, issus des eaux salées de la scène jam d’Ostende, fusionnent des sons synthétiques rétro avec du rock psyché, post rock et stoner. Attendez-vous à un voyage de science-fiction teinté de kitsch: exotique, tantôt doux, tantôt brutal mais toujours séduisant.
Pour ce concert, ils abandonnent le confort de la setlist pour faire de l’Omnipotent Space Whale leur muse diabolique.

Workshop

07/05
13:00 – 17:00 DUMBO OCTOPUS à OHK

Avez-vous déjà entendu parler de la pieuvre de Dumbo ? Ou de Blobfish ? Du Grand Bec et du Poisson Vampire ? En tant que plus grande créature de la mer, la baleine a de nombreux amis. Et nous en faisons partie. Nous ferons des collages de nos créatures marines et les transformerons en projecteurs de diapositives! Nous conclurons l’atelier par une petite exposition.

Âge: 7-12 ans. Maximum 15 participants. Encadrement: Mie Ghesquiere et Erien Withouck.
L’inscription est gratuite et peut se faire via info@monokino.org.

 
 

tickets

Les tickets à l’unité coûtent €10 ou €7 avec réduction. Le pass qui donne accès à l’ensemble des événements coûte €20 ou €15 avec réduction. Vous pouvez commander les tickets et les pass dès maintenant sur Wicket. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter info@monokino.org.

Une initiative de Monokino, en collaboration avec OHK, De Letterie et KAAP.
Avec le soutien de Vlaams Audiovisueel Fonds.

SOUTIEN — Nous travaillons pour l’instant sans subsides, votre soutien est donc le bien venu et éclairera l’écran de Monokino:

BE80 7340 4532 5277     BIC: KREDBEBB

Avec mention “donation”.

Les donations sont déductibles d’impôt à partir de 40€.
Une donation de 100€ ne vous coûtera que 55€.

Coordination artistique: Anouk De Clercq, Godart Bakkers
Team artistique: Eric de Kuyper, Erien Withouck, Eva Claus, Xavier Garcia Bardon
Team production: Jef Declercq, Johan Opstaele, Noah Heylen
Graphisme: Michaël Bussaer. Webdesign: Dominique Callewaert.

Avec le soutien de Auguste Orts, CINEMATEK, KAAP, KASK School of Arts Gent, Onderzoeksfonds Universiteit Gent, Vlaams Audiovisueel Fonds.

Aujourd’hui, parcourant les rues d’Ostende, le promeneur découvre un éclectisme fantastique: un bloc d’ appartements brutal et gris se trouve à côté du glorieux Thermae Palace. Le bâtiment majestueux, presque stalinien du De Grote Post, domine l’avenue Hendrix Serruys. Un ancien grand magasin héberge un musée d’art moderne. Des maisons belle époque se cachent dans des rues tranquilles.

C’est en 2017 que l’artiste Anouk De Clercq est frappée par un grand vide à Ostende. Ses rues ne rappellent en plus rien la glorieuse culture cinématographique de Henri Storck, James Ensor ou de Raoul Servais. La fermeture du cinéma Rialto signifia la disparition de la dernière salle de cinéma indépendante dans le circuit cinématographique d’Ostende. Avec un décor aussi extraordinaire, avec la Mer du Nord comme écran de projection pour des images, des histoires, c’était une perte, laissant un grand vide.

Et murit donc l’idée de Monokino: une salle, respirant ce même éclectisme, où le cinéma pourrait retrouver ses origines. Une salle ouverte aux cinéma dans toutes ses facettes: court métrages, long métrages, films d’auteur, classiques, films expérimentaux, art vidéo, animation, laissant la place également aux jeunes cinéastes et leurs premières œuvres. Monokino montre, questionne, réagit, encourage le débat, invite, met en perspective. Monokino est un endroit pour et par les Ostendais, pour les professionnels et les amateurs, pour les jeunes et les moins jeunes, pour ceux et celles d’ici et d’ailleurs.

Monokino veut montrer des films qui ne se manifestent pas uniquement sur l’écran. Ils se promènent également parmi les habitants, les spectateurs, les créateurs. Dans ce sens, Monokino est également “Kopfkino”, un cinéma mental ou les images ont la liberté d’exister et de se propager.

C’est ainsi que Monokino se promène comme un nomade dans les rues éclectiques d’Ostende et prend sa place dans la tête et le cœur des Ostendais. Bientôt elle mettra pied à terre de façon définitive.

Monokino veut pousser le cinéma dans le 21e siècle et mettre l’accent sur son côté aventureux. Nous mettons tout en œuvre pour trouver l’endroit idéal où les cinéphiles d’Ostende et d’ailleurs pourront se retrouver chez Monokino, mais en attendant, Monokino fonctionnera comme un plateforme de cinéma nomade.

La mer, est à nos yeux, le meilleur lieu où projeter des images, des histoires et des récits. En attendant notre prochaine projection, nous rassemblons une liste de films dans lesquels la mer joue un rôle important, qu’il soit principal ou secondaire. Penses-tu à un film qui ne s’y trouve pas encore? Nous serions ravis d’entendre tes suggestions via info@monokino.org.

{{ film.title }}
{{ film.director }} — {{ film.year }}